Alimentation anti-inflammatoire et Moi

Dernière mise à jour : 28 janv. 2021


Beaucoup d’entre vous connaissent sans doute cette citation d’Hippocrate :


" Que ton alimentation soit ton seul médicament"


Hyppocrate est mort en 377 av J.C. il y à plus de 2 000 ans rendez-vous compte, les préceptes qu'utilisaient les sages de l'époque sont toujours d'actualité et finalement, nous y revenons à grand pas...


Nous attachons de plus en plus d'importance à la qualité des aliments que nous consommons, à leurs provenances, à leurs apports nutritifs, à la façon dont ils ont étés cultivés... et c'est très bien.


L'un de mes professeurs en Naturopathie, nous disait : " On peut avoir les meilleurs produits du monde, prendre le temps de bien les choisir, cela n'empêchera pas d'avoir une problématique de santé si l'on ne fait pas les bonnes associations..."


Vous comprendrez donc une fois de plus que le choix, l'association ainsi que les méthodes de cuissons choisies ont leurs importances dans votre alimentation quotidienne.


Que peut engendrer une alimentation dite "inflammatoire"?


Avec le temps, peuvent s’installer certaines problématiques, les plus fréquentes :


Les douleurs articulaires, douleurs chroniques, la fatigue générale, la cellulite, le surpoids, vieillissement cutané les maladies cardio-vasculaires, la dépression, plus grave les maladies dégénératives, certains cancer, maladies auto-immunes, spondylarthrite, arthrose....la liste est longue.


Comment arrive-t-on au terrain l'inflammatoire?


Malheureusement, les signes de l'inflammation ne sont pas visibles à l’œil nu, silencieux, mais peuvent s’installer pour longtemps.


Je vous propose un exemple assez simple afin de mieux comprendre le mécanisme de l'inflammation.

L'inflammation est une réaction en chaîne du système immunitaire : rougeur, chaleur, œdème, douleur. Elle permet de minimiser, neutraliser une éventuelle invasion de microbes ainsi que les dommages causés par une blessure au niveau des tissus. Donc, dès qu'il y a contact avec une substance antigène, il y a une réaction du Système immunitaire avec la libération de substances pro-inflammatoires, une fois le problème résolu, les antigènes éliminés, des médiateurs anti-inflammatoires dominent et l'inflammation est stoppée et la phase de réparation des tissus commence alors.


Lors d'une inflammation chronique, les médiateurs pro-inflammatoires augmentent lentement et dans le temps sans retour à un équilibre normal ce qui permet l'apparition de certaines maladies telles que l'obésité, le diabète, certaines maladies auto-immunes...


Les causes majeures de ce dysfonctionnement sont, le stress, la sédentarité, le poids, la mauvaise alimentation, qui provoquent des déséquilibres au niveau intestinal, graisseux et musculaires. Tous ces déséquilibres vont générer une réaction immunitaire inappropriée et l'on arrive à l'inflammation chronique.


Quelques simples règles à mettre en place pour vous aider :


Modifier l'alimentation est la part la plus importante pour diminuer l'inflammation elle va surtout concerner certains aliments.


Parmi les aliments à éviter le sucre, tiens tiens, j'ai déjà entendu parler de ça...

Le sucre blanc, raffiné que l'on trouve partout, dans les gâteaux, les sodas, le chocolat, le pain de mie, les bonbons, mais aussi dans la charcuterie à oui ??? et oui... les bouillons cubes, les plats préparés, etc...


Ce qu'il faut savoir, c'est que le sucre blanc n'a aucune, mais alors aucune valeur nutritive!!! le sucre raffiné, c'est surtout le goût et l'addiction! il est en partie responsable de troubles tels que le diabète gras, l'obésité, les maladies cardio-vasculaires, il aggrave les douleurs chroniques, on sait également qu'il favorise la prolifération de parasites, bactéries et virus (candida albican.....) induit, l'acidose....et ce qui s'en suit.


Ensuite, il faut être vigilant sur la consommation de graisse, à ben voilà... on me dit qu'il faut que je consomme des huiles mais, on me dit qu'il faut faire attention!!! et oui, car il y à graisse et graisse, nous avons besoin de lipides, mais pas n'importe lesquels. Il faut éviter, voir éliminer les acides gras saturés (graisses) et Trans, que l'on trouve dans le lait, la viande.. ou bien dans les fritures, les huiles végétales qui ont subi une transformation chimique, ces graisses provoquent un processus inflammatoire et fragilisent les membranes de nos cellules. Une consommation régulière de ces graisses (lipides) engendrera une augmentation du taux de LDL et donc abaissera celui du HDL, avec les conséquences que l'on connaît au niveau cardio-vasculaire.


Dans quels aliments trouve -t-on ces graisses? dans les fritures (chips, frites, tous les aliments panés et frits), dans les viennoiseries, pizza, gâteaux apéritifs, les barres chocolatées,chocolat blanc, les produits laitiers, certaines huiles (coco, palme...) certaines viandes, charcuteries....


Il faudra favoriser la consommation de fruits et légumes frais


Des règles d'hygiène également, il faut oxygéner l'organisme donc, nul besoin de faire du sport à outrance, de faire du cardio, des marathons ou autres, une marche quotidienne suffit, car le manque d'activité, la sédentarité perturbe beaucoup de fonctions dans l'organisme.


Une bonne gestion des émotions, car le stress génère de l'inflammation, en le régulant, grâce notamment à des exercices respiratoires (cohérence cardiaque) .


Retrouver un bon sommeil est également primordial et gérer les extras.


Voici quelques aliments anti-inflammatoires (attention à la provenance, à la qualité...pour que ces aliments soient riches en vitamines, minéraux, oligoéléments, oméga):


Les poissons gras ou pas et les crustacés = oméga-3, vitamines et des oligoéléments sardine, crevettes, maquereau, les huîtres, le thon, le saumon....

Les viandes plutôt blanches = poulet fermier, pintade, dinde, lapin...

Les légumes colorés = riches en fibres, bêta carotènes, vitamines et minéraux: la patate douce qui en plus aura une action sur la "mauvais" cholestérol, le poivron, les courges, tomate,


Les légumes à feuilles vert foncé : riche en plus des précédents en flavonoïdes, épinard, les crucifères cresson, chou-fleur, brocoli...

Vous pouvez largement utiliser l'ail, l'oignon, l’échalote, le poireau...qui font partis de la famille des alliacées.

Au niveau des fruits, les agrumes, l'ananas, l'avocat, des petites baies comme Goji, airelle, argousier...fraise, framboise...

Il faut également penser aux huiles, aux oléagineux, huile d'olive bien sur, de noix, de colza, de germe de blé, les graines de fenouil, de courge, les noix, noisettes...



Le conseil de la naturopathe:


N'attendez pas les premiers signes pour adopter une alimentation plus équilibrée et si vous êtes déjà en état inflammatoire, adoptez ce type d'alimentation, n'oubliez pas de profiter des bons moments de temps à autre, le reste du temps, prenez soin de vous.


Pour aller plus loin:


Je vous conseille vivement cet ouvrage

"Les secrets de l'alimentation anti-inflammatoire"

du Dr C. LACROSNIERE







Sources : Les secrets de l'alimentation anti-inflammatoire du Dr Catherine LACROSNIERE - Articles Alternative santé - Adam-nour.com - Nicolas ABINEAU


La Naturopathie est une médecine « non conventionnelle » et ne se substitue en aucun cas à un traitement médical et ne dispense en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques.


#douleurschroniques #inflammation #nutrition #naturopathie #naturopathe #alimentationantiinflammatoire #stress #obésité #poids #sommeil #Hippocrate

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout