L'Eczéma ou dermatite atopique chez les enfants



Vous êtes de nombreux parents inquiets, lorsque la peau de votre enfant rougit, gratte, desquame... que ce soit au niveau du siège, du visage, des mains....Vous vous sentez impuissants, désemparés et testez une quantité de produits plus ou moins adaptés à la peau de votre enfant.


Vous accompagner afin de mieux comprendre les problèmes d'eczéma atopique, favoriser une approche naturelle en accord avec votre médecin, votre pédiatre, c'est l'objet de cet article.





Qu'est-ce que l'eczéma ou dermatite atopique ?


Ce phénomène touche particulièrement les nourrissons et les enfants, c'est une maladie cutanée qui évolue par poussées et qui n'est pas contagieuse.


L'atopie est une prédisposition souvent héréditaire à réagir et développer de manière excessive des manifestations d'hypersensibilité immédiate telles que, l'asthme, le rhume des foins, l'urticaire ou encore l'eczéma atopique.(*1)

On parle souvent de crise, car c'est une maladie chronique qui se manifeste par poussées souvent suivies de périodes de rémission qui laissent penser que la crise est passée.. jusqu'à ce que la prochaine survienne....(*2) vous laissant ainsi désabusés.

Les différentes manifestations de la dermatite atopique

  • Peau sèche voir très sèche en permanence.

Pendant les crises

  • Plaques Rouges accompagnées parfois de gonflements (phase érythémateuse)

  • Petites "bulles" 👉 vésicules, contenant du liquide clair (phase vésiculeuse)

  • Suintements qui surviennent suite à la rupture des vésicules après grattage (phase suintante)

  • Croûtes et démangeaisons qui apparaissent en fin de crise et laissent présager la guérison. Cependant, l'évolution chronique de cette maladie cutanée marque la peau de plaques lichéniques (phase croûteuse et desquamatique).

Quelles sont les zones touchées ?


👉 Chez les bébés ces zones sont le plus souvent, les joues, le front, les bras et l'estomac.


👉 Chez l'enfant et l'adolescent les manifestations se font dans les plis des coudes, des genoux, au niveau des mains et du visage (derrière les oreilles, autour de la bouche, au niveau des paupières)


Le facteur terrain est important dans la prise en charge de l'eczéma atopique.


Petit rappel sur la notion de terrain :


Le terrain est en naturopathie la base de travail, chaque personne est différente, le terrain également. Celui-ci détermine le fonctionnement de l'individu et permet au naturopathe de rechercher les causes possibles de disfonctionnements.


Le questionnaire d'hygiène vitale en naturopathie nous aide à définir ce terrain, les antécédents familiaux (hérédité) culture, valeurs.. Il prend en compte également le tempérament hippocratique qui donne des indications sur les forces et fragilités de chacun ainsi que la "toxémie" c'est-à-dire le niveau d'encrassement des liquides organiques qu'ils soient d'origines endogènes (internes) ou exogènes (externes) même chez les bébés et jeunes enfants.


Dans l'eczéma atopique ou dermatite atopique, on remarque souvent que l'un des parents (ou les deux), souffrait déjà de cette problématique enfant.

Les différentes études menées sur le sujet démontrent qu'il s'agit souvent d'un terrain génétique, il semble que certains gènes se transmettent , il y a donc une prédisposition héréditaire à développer cette problématique chez certains individus.(*3)



Les autres causes possibles de l'eczéma atopique?




Il est important d'avoir dans un premier temps un diagnostique médical, médecin ou pédiatre, afin de définir de quel type d'eczéma il s'agit :

  • Eczéma atopique

  • Eczéma séborrhéique

  • Eczéma de contact

Ces derniers étant les plus fréquents.






Outre le terrain héréditaire, on trouvera très souvent un élément déclencheur dans l'eczéma atopique, (comme d'ailleurs dans d'autres formes d'eczéma), un allergène dans l'alimentation, qui engendrera : une réaction inflammatoire au niveau intestinal perturbant ainsi la flore et par conséquent, le système immunitaire.

  • Alimentation, naissance par césarienne, prise d'antibiotiques, vaccins et également changement d'alimentation tel que, le passage du lait maternel au lait maternisé.

  • Le stress est un facteur important également, car on sait aujourd'hui qu'il a un impact négatif sur la flore intestinale. On a tendance à ignorer cette possibilité chez les bébés et les tout-petits qui pourtant, peut-être bien réelle.

  • La part émotionnelle peut jouer un rôle dans la survenue de l'eczéma atopique, séparation, conflit entre les parents, rentrée en maternelle, changement d'habitudes...

  • Les poussées dentaires.

Le microbiote on en parle ?


Le tube digestif est tapissé de bactéries vivantes amies, que l'on appelle microbiote intestinal (Autrefois appelé flore intestinale) celui-ci joue un rôle important dans notre santé, de nombreuses recherches ont mis en évidence la relation entre dysbioses (déséquilibre) intestinale et problématiques de santé (*4), et pour cause, ces bactéries soutiennent notre système immunitaire. Il est colonisé par différentes familles de bactéries ayant chacune un rôle précis.


👉 Microbiote = Petite vie


Quel est le rôle du microbiote intestinal dans l'organisme ?


Le rôle de ces bactéries 👉 Trier, absorber, transformer les nutriments, et éliminer par les selles ce qui n'a pas pu être transformé.

Cette super équipe va également jouer un rôle de barrière en s'opposant à la colonisation d'une flore pathogène, elle va donc nous protéger des envahisseurs, qui peuvent notamment causer des gastros par exemple.


Le microbiote intestinal est pour 70 % le siège des cellules immunitaires, il participe donc largement à notre équilibre santé général.


A ce propos, des études mettent en évidence les dysbioses du microbiote intestinal et l'apparition d'allergie (*4 - étude sur le microbiote intestinal d'enfants âgés de 4 à 14 ans) puis, d'un symptôme atopique (*5- étude du développement intestinal chez 957 nourrissons âgés d'un mois). Cette dysbiose du microbiote intestinal entraîne une dysbiose du microbiote cutané.


👉 Il faudra donc apporter une réponse par l'apport de différentes souches de probiotiques afin de restaurer le microbiote intestinal et réduire le passage de microbes à travers la paroi intestinale et ainsi, améliorer les taux de lymphocytes Th2/Th1 qui entrent en jeu lors d'agressions. Un rôle de protection, notamment prévention des allergies, ce qui nous intéresse aujourd'hui.




Et l'hygiène dans tout ça ?


L'eau contient une quantité d'éléments dont, le Chlore qui irrite la peau, et le calcaire qui l'assèche...

Nous avons parlé du microbiote intestinal, il faut savoir que la peau possède également son propre microbiote, composé de bactéries, encore un équilibre fragile et souvent malmené...


Trop de douches, produits lavants irritants...

L'eau du robinet contient trop de produits irritants, qui assèchent la peau. Il faut donc limiter le temps d'exposition le plus possible, il est dit que 5 minutes suffisent largement pour un toilette complète.


Il convient également de choisir des produits lavants sans savon car ces derniers enlèvent la protection naturelle de la peau et ainsi, la fragilise.


N'utilisez pas de gants de toilette ou autres, ceux-ci sont irritants pour la peau, les mains sont très bien et plus douces. Essuyez la peau en douceur, évitez de trop frotter.


Pour les nourrissons et les enfants, je vous conseille les produits des Laboratoires Téane ci-contre, tout à fait adaptés à cette problématique, l'huile de massage et de bain et le gel lavant sans savon.


Ce sont des produits élaborés en France, à Olivet (45) et Bio.