Otez-moi les maux de la tête!

Dernière mise à jour : 2 juin 2021


Lorsque début de journée rime avec migraine, que l'on entend le boum, boum, boum incessant dans notre tête, que l'on ne sait plus quoi faire pour se sentir mieux, on donnerait n'importe quoi pour que la migraine disparaisse d'un claquement de doigts... Saviez-vous qu'environ sept millions de personnes souffrent de migraines en France et qu'elle touche 3 à 4 fois plus souvent les femmes que les hommes?



Vous êtes sujet (e) aux migraines chroniques?



Nous allons voir que la mise en place de règles hygiéno-diététiques vont pouvoir limiter voire, éliminer certaines migraines suivant leur origine.


Bien sûr, ces quelques conseils ne remplacent en aucun cas un diagnostic médical.


Il existe plusieurs hypothèses concernant l'apparition des migraines, il pourrait s'agir d'un mauvais retour veineux qui favoriserait l'accumulation de sang au niveau de la tête, d'autres pensent à une libération de neuromédiateurs agissants au niveau des récepteurs de la douleur. Il peut également y avoir une prédisposition familiale, des migraines hépatiques dues à une surcharge au niveau du foie, des migraines nerveuses, trop d'anxiété, de stress, pas assez de sommeil, des migraines ophtalmiques, trop de lumière, d'écrans, les règles, la déshydratation ...


Les douleurs peuvent se manifester différemment d'une crise à l'autre, sur les tempes, derrière la tête, au niveau des yeux, celle-ci peut être accompagnée de nausées, d'une hypersensibilité aux bruits...



Quels peuvent être les facteurs déclenchants/favorisants



D'après les études menées sur le sujet, certains facteurs sont plus présents que d'autres tels que les problèmes dentaires, ORL par exemple, les problèmes de vues, digestifs, hépatiques, l'arthrose cervicale...


Les traitements habituels


Les antalgiques, les anti-inflammatoires, le paracétamol souvent associé à des antinauséeux avec les effets secondaires à long terme que l'on connaît.



Mon approche Naruto



L'alimentation


Lors de migraines, certains aliments sont identifiés comme déclencheurs, par exemple :

  • Le glutamate monosodique, essentiellement présent dans les plats chinois, la sauce soja.

  • Les sulfites que l'on trouve dans le vin et dans certains fruits séchés (abricots) certaines conserves, charcuteries, les müesli..

  • L'aspartame de certains sodas, et produits "diététiques, les gélatines, des desserts, des édulcorants, les confiseries, les chewing-gums...

  • Nitrites, les fameux... que l'on trouve dans les charcuteries, mais aussi dans certains légumes et dans l'eau...

  • attention à l'intolérance au lactose, au gluten..


Lorsque l'on est sujet à des migraines, il faut donc autant que possible, avoir une alimentation basée sur des aliments simples, non raffinés donc, peu ou pas transformés, éviter les aliments industriels, les plats préparés, manger de saison, bio et variés.


Certains aliments sont intéressants,


le curcuma pour son action sur des substances spécifiques (TNF),

les pommes de terre riches en potassium dont on peut manquer, après avoir bu un peu trop d'alcool, fait trop de sport,

la graine de courge riche en magnésium et ayant une action sur le stress et l'anxiété, déclencheur de migraines,

les oméga-3, très importants sur le système nerveux, stimulent la synthèse des récepteurs de sérotonine (hormone du bonheur)

Le basilique anti-inflammatoire très utile dans les migraines ayant une origine nerveuse.


Il faut au quotidien, prendre soin de son foie, de ses intestins, de sa circulation sanguine et bien éliminer.


Côté Oligo


Le Magnésium, un déficit de cet oligo-élément aggrave l'intensité des crises et pourrait jouer un rôle dans la migraine surtout, chez les femmes souffrant de Syndrome Prémenstruel. Une ampoule en sublingual, conserver avant d'avaler.



La phytothérapie en soutien


En infusion/décoction

  • Le Tilleul (Aubier) très intéressant dans les migraines hépatiques. (ne pas en abuser)

  • La Mélisse (feuille), vous connaissez ? Lorsqu'il s'agit de migraines ayant une origine (pas de contre-indications)

  • Le Gingembre pour son action anti-inflammatoire

  • La Menthe poivrée (feuille) en inf pour ses vertus relaxantes

  • Le Thé vert qui diminue l'inflammation

  • Le Romarin l'un des meilleurs remèdes naturels contre la migraine (à ne pas utiliser plus de 7 jours de suite) il favorise le flux sanguin au niveau du cerveau, élimine les tensions et stimule le système hépatique (foie surchargé) à prendre en infusion de plante sèche 2 à 3 fois par jour.


Huiles essentielles

  • La Menthe poivrée par voie orale sur un comprimé neutre, en cutanée sur des très localisés, par voie respiratoire MAIS en synergie avec d'autres huiles essentielles. (déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, chez la femme enceinte et allaitante)

  • La Camomille romaine par voie cutanée, en compresse, en bains aromatiques...

  • Lavande fine ou vrai, hypotensive et vasodilatatrice

Et puis, la gemmothérapie, comme l'Aubépine pour la circulation sanguine, le cassis...


Les hydrolats ont également toute leur place ici de plus, ils peuvent être utilisés plus facilement que les huiles essentielles la Mélisse, la camomille, la Menthe poivrée.


Pour les posologies, rapprochez-vous de votre spécialiste, naturopathe, aromathérapeute, pharmacien, ainsi que pour les interactions possibles avec un traitement médicamenteux en place. D'une manière générale, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 8 ans voire 12 ans pour certaines d'entre elles.


Les autres approches naturelles




L'homéopathie, l'ostéopathie, la médecine chinoise (MTC) massage des points d'acupuncture. Le QI gong, la méditation. Pensez également à vous oxygéner au calme et dans les grands espaces.


La musicothérapie, lien musical ici , la bonne bouillotte placée sur le foie et la rate, retrouverez la bouillotte dans mon article ici , un bain de pied chaud


La posture


Voici une posture à pratiquer Balasana - la posture de l'enfant (bala = enfant - sana = posture)


Cette posture permet de se recentrer, de s'étirer en douceur, elle permet d'apaiser la tête à l'intérieur et au fur et à mesure des respirations les mâchoires se relâchent, la nuque, c'est une posture très lente, dans le sens où l'on prend le temps de se positionner, de bien respirer et d'écouter son corps et ses sensations. Cette posture est une posture de détente, ne forcez pas, ressentez du bien-être.


Matériel : une tenue confortable, un tapis, une couverture ou un coussin, pour poser le front, de façon à ce qu'il n'y ait pas de trop forte tension, vous pouvez également, utiliser un bolster sous la poitrine pour bien évacuer les tensions.



Komenkonfé...

  • A genoux sur le tapis, genoux largeur des hanches, les fesses touchent vos talons.

  • En inspirant, glissez vos mains vers l'avant, votre dos s'allonge, votre ventre doit se coller à vos cuisses.

  • Posez votre front sur le coussin ou la couverture.

  • Puis, ramenez vos bras en arrière et entourent votre buste avec les coudes pointant le ciel, paumes vers le ciel.




Afin de mieux comprendre la survenue de vos migraines, vous pouvez également tenir un journal afin de faire un recoupement et ainsi mieux identifier certains facteurs aggravants modèle à télécharger ici.


Adoptez ces quelques conseils au quotidien pour des journées pleines d'entrain, si vous avez aimé, partagez et likez, Merci, Valérie




"Le bien-être est l'harmonie de notre fort intérieur" Nouredine Meftah

La Naturopathie est une médecine « non conventionnelle » et ne se substitue en aucun cas à un traitement médical et ne dispense en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques.


Sources : Nutrition - mes cours ELPM - Guide précis des Eaux Florales - Mes cours Green Yoga (Yoga thérapeutiques)

36 vues0 commentaire